KIMCHI

KIMCHI

 

 

Cela faisait un petit temps que je voulais en faire mais je n’osais pas passer le cap. J’avais peur de m’intoxiquer… et puis j’avais quand même quelques essais ratés avec de la fermentation (ma saumure n’était jamais “bonne” je ne sais pas pourquoi!). Mais l’amour du barbu pour le kimchi, et le fait que mon beau-frère et ma belle-soeur ont sorti leur premier livre sur la fermentation (“La magie de la fermentation: des microbes dans mon assiette” de Sophie Courouble et Cyprien Ameloot aux éditions Renaissance du Livre) m’ont poussé à tester. Et croyez-moi, avec le recul, je ne comprend pas pourquoi j’avais un frein quelconque!

C’est tellement simple et tellement bon! On le prépare tranquilou devant la télé un soir et puis 4 semaines plus tard on l’ouvre quand on vois tout plein de bulles et “boum”! C’est prêt. Et entendre ce pot pétiller à chaque ouverture… c’est juste une très belle aventure gustative!

Je vous dévoile ici ma version du Kimchi de Sophie et Cyprien, en utilisant des épices que j’avais à la maison, mais n’hésitez pas à utiliser les vraies épices coréennes pour vous faire voyager!

 

INGREDIENTS pour un bocal de 1L (essayez d’utiliser un bocal qui sera bien rempli pour qu’il ai le moins d’air possible!)

  • 2 choux chinois
  • 6 à 8 carottes
  • 3 poivrons rouges
  • 1 piment rouge frais
  • 1 càs d’ail haché
  • 1 càs de gingembre frais haché
  • 10g de sel non iodé
  • 15g de gochugaru OU 15g de piment de Cayenne
  • 15g de gochujang OU 2 càs de sucre + 1 càs de piment de cayenne + 1 càs de paprika + 1 càs de miso blanc (ou de sauce soja si vous n’en n’avez pas)

 

 

RECETTE

Si vous n’avez pas de gochujang, mélanger les ingrédients dans un petit saladier et réserver

  1. Rincer les feuilles de chou chinois et les sécher à l’aide d’un torchon. Couper en morceaux de 2 cm d’épaisseur. Placer dans un grand saladier
  2. Rincer les carottes (les peler si elles ne sont pas bio) et les couper en 4 dans le sens de la longueur puis en morceaux de 3 à 5 cm de longueur. Placer dans le grand saladier
  3. Emincer le poivron rouge et placer (avec les graines) dans le saladier
  4. Rincer les poivrons, les évider et les couper grossièrement en gros morceaux. Placer dans le saladier
  5. Hacher le gingembre frais et peler/hacher l’ail. Placer le tout dans le saladier
  6. Ajouter le sel dans le saladier et mélanger avec vos mains. Bien masser 2-3 min jusqu’à ce que les légumes rendent leurs eau de végétation. Egoutter légèrement. Ajouter ensuite les épices de gochugaru et de gochujang ou leurs équivalent. Mélanger de nouveau jusqu’à avoir des épices partout sur vos légumes
  7. Remplir le bocal de légumes et à l’aide de votre poing, les aplatir au fond du bocal. Bien tasser le tout pour laisser échapper d’éventuelles bulles d’air.
  8. Laisser fermenter et consommer régulièrement 🙂

Comptez au moins 2 bonnes semaines pour que votre Kimchi fermente bien. Vous pouvez aussi le laisser fermenter des mois et des mois 🙂

👉🏽 Si une légère couche de moisissure commence à se former par dessus (surtout au fur et à mesure que vous le consommez), pas de souci! Mélangez votre kimchi et il sera comme neuf!

 

👇🏼 Des questions sur cette recettes? Ça se passe en commentaire 👇🏼

 

leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *